Hommage à notre grand-oncle à la Fondation Singer-PolignacPublié le 10 mars 2016 à 19:30

Hommage à notre grand-oncle à la Fondation Singer-Polignac



Au programme :


Mozart, Quintette à deux altos n°3 K516, avec notre frère Mayeul à l'alto

Beethoven, Quatuor op. 59 n°3

Bach, Choral du veilleur avec nos frères Grégoire et Mayeul


Notre hommage à la fin du concert


Bonsoir, Merci beaucoup pour votre si chaleureuse présence.

C'est un grand honneur pour nous de pouvoir célébrer notre grand-oncle au sein de la Fondation Singer-Polignac.

Nous remercions infiniment le professeur Yves Pouliquen et Yves Petit-de-Voize de nous permettre d'unir symboliquement l'héritage de René Girard à ce lieu, unique par l'excellence artistique et intellectuelle qu'il suscite.

 Quand nous étions enfants, René Girard nous évoquait la figure lointaine et mystérieuse de l'Oncle d'Amérique. Nous le voyions rarement et quand il était question de lui dans les conversations d'adultes, cela résonnait étrangement à nos jeunes oreilles car nous sentions qu'il était admiré autant qu'il intriguait et divisait, parfois.

Quand nous l'avons vraiment découvert grâce à nos propres lectures ou par des fréquentations plus régulières, ce fut la révélation d'une pensée libre, rétive à toute forme de compromis, capable de se déployer par delà les clivages et les chapelles.

Au travers de son œuvre comme de sa personne, se manifestait un rapport apaisé à la violence, acceptée comme constitutive de notre dimension humaine, et par là seulement susceptible d'être dépassée.

Notre grand-oncle vivait dans une grande simplicité mais l'objet qu'il voulut bien s'offrir tout en le considérant comme un luxe fut une chaîne Hi-fi. Il ne pouvait se passer de musique. Il l'écoutait en travaillant et allait très souvent au concert. 

Si sa redécouverte du message chrétien dans sa puissance d'unification, de réconciliation et de révélation a été un choc pour beaucoup d'esprits et le sera dans les générations à venir, il nous revient à nous, ses petits neveux, d'en être les messagers à travers le langage universel de la musique.

Grâce à cette soirée, la Fondation Singer-Polignac sera là pour nous y faire penser chaque jour !